Belle et Sébastien adapté en bande dessinée

. . Aucun commentaire:
France, Aout 1942. Dans les montagnes surplombant le paisible village alpin de Bonneval, Sébastien et son grand père César croisent la piste de “la bête”. C’est ainsi que nomment les habitants l’insaisissable animal qui s’attaque au bétail. Décris tantôt comme un ours, tantôt comme un tigre, personne ne l’a encore approché.

Sébastien, qui n’est encore qu’un enfant est donc sommé par César de rentrer au chalet sans s’éloigner du chemin. Se faisant, il tombe nez à nez avec une chienne errante.

Laquelle s’enfuit aussitôt en entendant arriver le docteur Guillaume. Médecin du village, il est aussi le compagnon d'Angélina, boulangère et nièce de César, et surtout il fait passer la frontière suisse aux juifs qui fuient l'Allemagne nazi. La chose n'est pas aisée, Bonneval étant sous occupation allemande. Loin de ces préoccupations et se souciant peu de savoir si elle est ou non "la bête", Sébastien passe ses journée en montagne et s'applique à se faire accepter de la chienne sauvage. Cela lui prendra tout l'été mais il finira enfin par pouvoir la toucher. Il l'appellera Belle...

Vous l'aurez compris le scénario de Nicolas Vanier, Juliette Sales et Fabien Suarez est très fortement inspiré des récits de Cécile Aubry à qui on doit la série originelle. La complicité entre l'enfant et l'animal ne feront que croître au gré des aventures qu'ils vivront ensemble. Dont la mise au jour par Sébastien du secret de César, sans toutefois entamer l'amour qu'il porte à son grand père. Car s'il est lourd, ce secret est aussi empli de poésie et d'amour. D'amour et de dévotion, il en est aussi question pour tous les protagonistes de cette histoire, qu'il s'agisse de Belle, Angelina, Guillaume, César ou Sébastien.

Mis en image par Jean Marc Stalner dans un un style très classique, Belle et Sébastien s'est avéré plus mature que ce à quoi je m'attendais et il y a fort à parier que la BD colle de très près au film qui sortira le 18 décembre et dont les scénaristes sont le même trio qu'ici. Les deux étant si intimement liés que les dernières pages nous livrent une interview du comédien Mehdi El Glaoui, fils de Cécile Aubry et interprète de Sébastien dans les adaptations télévisuelles de la fin des années soixante.




Scénario : Nicolas Vanier, Juliette Sales, Fabien Suarez - Dessins : Jean Marc Stalner - Editeur : 12bis, XO Editions - Récit complet. 




Vous avez aimé cette chronique ? Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

COUPS DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?



Articles récents

DOSSIERS / GUIDES

Derniers commentaires

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

ARCHIVES