Gisèle & Béatrice - Benoît Feroumont

. . Aucun commentaire:
A première vue, on croirait voir une BD romantique et sensuelle, sur une histoire d'amour entre un homme et une femme. Mais sous le fourreau de cette BD, au format original pour la collection Aire Libre (Dupuis), se cache une couverture bien plus aguicheuse et sexy, de deux femmes s'embrassant langoureusement. Mais les apparences sont trompeuses. Nous ne sommes pas en présence d'un récit d'amour homosexuel, mais plutôt d'une sorte de fable érotique et farfelue.

Béatrice travaille dur pour sa boite, aussi, quand un nouveau poste se présente, elle pense légitimement qu'on lui attribuera. C'est sans compter sur Georges, son patron macho et entreprenant, pour qui promotion rime forcément avec canapé. 

Béatrice décide de céder à ses avances et après un repas au restaurant, invite son boss à finir la soirée dans son appartement. Ce que ce dernier ne sait pas, c'est qu'il ne sera pas près d'en ressortir…

Béatrice lui fait boire un breuvage dégotté lors d'un voyage en Afrique. Et là, la métamorphose de Georges débute progressivement, jusqu'à ce qu'il se transforme… en femme ! Notre homme est rebaptisé Gisèle et n'a d'autres choix que de se soumettre aux fantasmes de sa nouvelle patronne, devenant ainsi objet sexuel et femme d'intérieur…

Voici donc un début plutôt loufoque amenant à des situations l'étant tout autant. Traitant au départ principalement de soumission, le sujet dérive ensuite quand Georges commence à apprécier son sort et son corps de femme. Au final les scènes érotiques ne sont pas si nombreuses et c'est surtout de la relation de ce drôle de couple et de la condition féminine que Benoît Feroumont fait son principal sujet.


Les dessins de l'auteur du "Royaume" (également chez Dupuis) apportent un décalage intéressant par rapport au thème et ses scènes parfois un peu crues. Ils donnent à l'ensemble un aspect plus humoristique, évitant de tomber dans le sordide. Le concept de la domination est traité de façon originale, jusqu'au fameux syndrome de Stockholm. Et les réactions des deux femmes réservent chacune quelques surprises.

Petit ovni de la collection Aire Libre de chez Dupuis, Gisèle & Béatrice est un album que l'on qualifierait au final plus de coquin que d'érotique. L'évolution de la  relation entre les deux protagonistes est bien menée et l'on se surprend à entrer dans le jeu de ce petit conte, sexy et drôle à la fois. Même si le final peut laisser un peu perplexe.



Scénario & Dessins : Benoît Feroumont 
Editeur : Dupuis - Collection Aire Libre - Récit complet.  




Vous avez aimé cette chronique ? Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.


Get this Related Posts Widget

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

COUP DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES