Varulf - De Bonneval / Piette

. . Aucun commentaire:
Après avoir adapté les Racontars de Jorn Riel et exploré la quête initiatique à travers son Messire Guillaume, Gwen de Bonneval continue sur sa lancée avec un récit aux accents fantastiques et nordiques. Il œuvre cette fois-ci avec Hugo Piette, auteur entre autres de Poncho et Semelle. Un premier tome intrigant mais qui en garde sous le pied…

Dans des contrées reculées d’un Moyen-âge indéfini, des villageois subissent un étrange phénomène : certains des leurs sont sauvagement tués la nuit par une horde d’animaux, loup, ours, cerf, serpent. Alors que les massacres battent leur plein, les enfants du village se réunissent la nuit pour partager leurs craintes et leurs interrogations.

Certains d’entre eux rêvent en effet de ces tueries, mais pas en tant qu’observateurs, plutôt en tant que protagonistes… Ils acquièrent vite la conviction que ce sont eux qui se dédoublent la nuit et qui, bien malgré eux, assassinent les leurs. Une seule solution s’impose : fuir.

Le titre de la série donne le ton : Varulf, « nom d’origine scandinave évoquant la transformation de l’homme en loup ou en tout autre animal ». A travers cet étrange phénomène, mythologique, Gwen de Bonneval interroge l’instinct de survie d’un groupe, à l’équilibre on ne peut plus fragile. Les dissensions sont présentes dès le début mais s’accentuent à mesure que se prolonge l’errance ; car fuir c’est bien beau, mais pour aller où?

Le propos est limpide mais peine à maintenir en haleine. Toutes les cartes semblent être distribuées d’entrée, et l’on se demande donc où le récit compte bien nous emmener. L’arrivée tardive d’un chevalier borgne relance cependant un peu l’intérêt.

Hugo Piette réussit cependant à imprimer avec ses dessins une atmosphère convaincante, pesante, lourde. L’absence quasi systématique de décors renforce l’aspect psychologique du récit et la notion d’errance. Difficile en effet de se fixer un but dans cette étendue de vide.

Ce premier tome de Varulf intitulé La meute est centré sur ses personnages. En quelques pages, tout est dit de l’intrigue ; restent ces enfants perdus, en quête de quoi, on ne saurait le dire. Peu de révélations pour l’heure, difficile donc de conjecturer sur la suite du récit. On espère simplement que les auteurs sauront lui donner un second souffle.



Scénario : Gwen de Bonneval - Dessins : Hugo Piette
Editeur :  Gallimard - Collection Bayou - Série en cours - 1 tome. 



 
Vous avez aimé cette chronique ? Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.
Get this Related Posts Widget

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

COUPS DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?



Articles récents

DOSSIERS / GUIDES

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

Derniers commentaires

ARCHIVES