Blanche-Neige - Looky / L’Hermenier

. . 2 commentaires:
En parallèle de la sortie du film Blanche-Neige et le chasseur (plutôt bien critiqué par la presse, mais que je n’ai point vu), Ankama a sorti sa propre réappropriation du mythique conte grâce au travail de Maxe L’Hermenier et Looky. En recréant un univers et en assaisonnant l’histoire de quelques détournements, ils réussissent plutôt bien leur coup.

En des temps anciens, « aux confins d’une contrée figée dans les glaces éternelles », vivait Blanche-Neige. Fille du Roi local, elle se destine en toute logique à la succession de son père sur le trône. Car il est en train de mourir, vieux certes mais surtout victime d’un mal que certains attribuent à un poison.

Le Roi, fataliste, ne cherche d’ailleurs pas à savoir qui aurait pu l’empoisonner, bien trop occupé à régler ses dernières volontés. Il demande notamment à sa nouvelle femme de prendre soin de Blanche-Neige jusqu’à ce qu’elle soit en âge de régner. Mais voilà, c’est justement elle, qu’on nomme dans les faubourgs la Reine Sorcière, qui l’a empoisonné et compte bien désormais régner seule. Le conte commence…

Ce qui frappe en premier dans cette adaptation, c’est l’univers mis en place : la glace domine partout, les temps sont durs et les ambiances lugubres. On est loin de l’imagerie des versions pour enfants, sans en citer une en particulier. Maxe L’Hermenier a finalement construit son récit avec un certain classicisme, respectant les aspects terrifiants et glauques des contes de fées. 
L’histoire, tout le monde la connaît. Et même s’il y a ici une petite customisation (des nains que l’on dits anthropophages, un clin d’œil à Boucle d’or), on est en plein dans la version des frères Grimm. Si le récit est franchement bien mené, on pourra tout de même reprocher une fin trop vite expédiée à mon goût (même si elle a le mérite de l’originalité).

Graphiquement, le résultat du travail de Looky (et de son assistant Dem) est assez impressionnant. Basé sur un travail de modélisation 3D et de reprise au crayon, le rendu est étonnant et apporte un grain indéniable à l’adaptation. Un cahier en fin de volume explique la démarche et les différentes étapes. 

Cette énième adaptation de Blanche-Neige est franchement réussie, classique et déviante à la fois. L’univers, teinté de fantasy, est habilement retranscrit par Looky et Dem, et l’on s’immerge vite dans cette nouvelle vision. A noter que, comme à son habitude, Ankama a mis les moyens pour une édition de qualité. Difficile de dire si cette version fera date, mais en tout cas elle ne laisse pas indifférent.




Scénario : Maxe L’Hermenier - Dessins : Looky - Editeur : Ankama 
Récit complet.  



Vous avez aimé cette chronique ? Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.




Get this Related Posts Widget

2 commentaires:

COUP DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES