Ainsi va la vie - Gloris / Charve

. . 4 commentaires:
Dans "Ainsi va la vie" Thierry Gloris nous fait partager des morceaux de la vie de six amis.

Comme chaque année ils ont rendez-vous dans le café de leur jeunesse pour se retrouver et parler du bon vieux temps. Maintenant qu'ils ont passé la trentaine, le boulot, le mariage, les problèmes d'argent, le chômage et autres soucis d'adultes ont rempli le quotidien de ses adulescents.


Le premier chapitre nous présente succinctement la personnalité de chacun. L'homme épanoui qui profite de chaque jour, l'éternel ado qui court les filles et tente de se subvenir avec la boite qu'il a créé, son colloc' chômeur et j'men foutiste, la voisine aux fins de mois difficiles qui vient squatter leur cuisine le temps d'un café, le banquier frustré et obsédé sexuel et sa femme maitresse d'école aux préjugés formatés par sa TV.

Les personnalités sont bien construites et complètes, la satire sociale est amère, mais cela ne suffit pas encore pour s'attacher à eux et les apprécier vraiment. Pour cela il faut atteindre le second chapitre et son retour en arrière, à peu près dix ans plus tôt. Issus de ce que l'on appelle aujourd'hui la génération Club Do', ils ont la vingtaine et encore l'esprit insouciant que la vie n'a pas encore blasé. Pour ces jeunes pleins d'espoirs pour leur avenir, les soirées consoles et les petits boulots sont leur quotidien. Et c'est là qu'ils nous apparaissent bien plus attachants.

Chacun d'entre nous ayant entre 25 et 40 devrait pouvoir se retrouver dans au moins un de ses personnages. Panel représentant toute une génération, ils sont à l'image de nos potes de lycées et amis d'enfance. L'apothéose de cette séquence nostalgie est atteinte lors d'une soirée costumée où les auteurs se sont fait un gros plaisir en casant un paquet de références à divers dessins animés et BD de cette époque.

Mais ce n'est pas tout. Les petites tranches de vie apportent leur lot d'anecdote marrantes ou croustillantes, mais quelque chose de bien plus profond est enfoui en eux. Au fil des pages le malaise se fait sentir, la déprime rôde et l'on comprend que nos amis ne sont pas sortis indemne de cette période insouciante. La lecture n'en devient qu'encore plus passionnante, jusqu'à la révélation final, si bien amenée qu'elle surprend assez peu mais émeut beaucoup.

C'est Frédéric Charve qui signe les dessins de cet album qui est d'ailleurs sa première incursion dans le monde de la BD. Ses personnages ont de la personnalité et ses décors sont extrêmement détaillés et travaillés. Mention particulière à la poursuite entre le scooter et la police, qui nous ballade dans un Paris superbement illustré.

L'album est également parsemé d'une multitude de références geek, les connaisseurs pourront d'ailleurs reconnaitre une interprétation du Chat-bus du Totoro de Miyazaki sur la couverture. Personnage qui sera d'ailleurs détourné de manière originale et inquiétante, pour devenir presque le symbole représentant le mieux la vie de ces six amis.

"Ainsi va la vie" a été pour moi un vrai coup de cœur. C'est le genre de BD qu'on ne repose pas tout de suite après la lecture, préférant re-feuilletter quelques pages, afin que l'histoire perdure encore quelques minutes. Un très bon moment de bande dessinée.



Scénario : Thierry Gloris - Dessins : Frédéric Charve
Editeur : Drugstore - Collection Roman Graphique - Récit complet.


Wikio


Vous avez aimé cette chronique ? Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.



Get this Related Posts Widget

4 commentaires:

  1. Quand j'ai vu la couverture j'ai en effet tout de suite pensé au Chat-bus de Mon Voisin Totoro.
    Ayant moins de 20 ans je ne pourrai pas m'identifier aux personnages mais la BD comme tu me l'a décrite me botte bien.

    RépondreSupprimer
  2. Au delà des clins d'œil destinés à la "génération année 80" ce récit s'adresse à tous. Vraiment un de mes gros coups de cœur du moment !

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Ginie,

    Premier commentaire sur ce super site qui est devenu ma nouvelle référence pour découvrir de nouvelles BD. Une personne qui adore Solanin d'Inio Asano ne peut forcément qu'être de bon conseil.
    "Ainsi va la vie" est la première BD que j'achète suite à tes conseils et merci beaucoup car j'ai passé un bon moment. Je n'irai pas jusqu'au coup de coeur car j'ai moyennement accroché aux dessins, mais l'histoire m'a bien touché notamment la transition entre l'insouciance de la 20aine et toutes les désillusions que la vie peut apporter dans la 30aine.
    Merci encore.

    RépondreSupprimer
  4. salut ArnoQ, merci beaucoup pour les compliments et donc bienvenue :o)

    Contente que tu aies aimé l'album, ça aurait dommage pour un premier conseil qu'il soit une déception. En tout cas merci pour ce retour d'expérience :o)

    RépondreSupprimer

COUPS DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES