Ces séries parfois trop longues...

. . 15 commentaires:
J'ai tendance depuis quelques temps maintenant à privilégier les one shot ou séries courtes au détriment des séries à rallonge.

En effet, pour ce qui est du manga par exemple, si la série est toujours en cours au Japon et que l'on ne sait combien de tomes vont la composer au final, il est parfois dangereux de se lancer dans son acquisition au risque que cela devienne interminable. De même lorsque l'on veut commencer une série déjà bien avancée et qu'il faut pour cela acheter la dizaine (vingtaine ?) de tome déjà sortis…

Ce qui est dommage, pour nous petits français, c'est que les éditeurs ne choisissent pas de traduire plus de one shot ou de séries courtes. Ce n'est pourtant apparemment pas ce qui manque au pays du soleil levant.

On retrouve le même problème dans certaines séries Franco-Belges, pour lesquelles je favorise maintenant les histoires "à cycle". Je peux ainsi arrêter à la fin d'un cycle si la suite ne m'intéresse guère sans avoir l'impression d'avoir amputé ma bibliothèque.

C'est d'autant plus vrai quand la série change radicalement en cours de route : scénario qui vire complètement (le meilleur exemple étant Ballade au bout du monde avec ses cycles n'ayant pas grand-chose à voir entre eux), changement de scénariste et/ou de personnage principal (Thorgal) changement de dessinateur ou tout simplement baisse de qualité de la série (à trop tirer sur la ficelle…).

Pour les comics le problème est autre. Si on se contente de la production en librairie on peut encore s'en sortir assez facilement, les recueils étant chose courante. Le problème des adaptations de séries américaines chez nous serait plutôt le manque de rééditions, mais là n'est pas notre sujet.

Si par contre vous suivez les séries en kiosque, vous connaissez certainement cette déception qui dure plusieurs mois quand un arc est de qualité moyenne. Mais l'on se "force" à acheter quand même la revue afin de ne pas entacher la collection, ou pire manquer un événement qui pourrait avoir des répercussions dans le futur… Le pire étant bien sûr la multiplication des titres concernés lors des gros crossovers, vous donnant l'impression de devoir acheter toute la production afin de ne rien louper (marketing quand tu nous tiens…).

Alors évidemment je ne crache pas dans la soupe. J'adore me laisser entrainer dans certaines séries longues et en avoir encore et encore tellement j'aime ça. Si la qualité est au rendez-vous pourquoi pas. Mais je deviens plus sélective, surtout que l'offre en terme de nouveauté en librairie devient quand même assez énorme.

Et vous ? combien de séries longues avez-vous en cours ?



© Les illustrations de cet article sont la propriété des éditions Dupuis


Wikio


Vous avez aimé cette chronique ? Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.


Get this Related Posts Widget

15 commentaires:

  1. j'avoue, c'est parfois un cauchemar :)
    Chez moi, ce sont les séries de mangas qui envahissent les étagères de mes enfants (28 tomes pour la plus longue je crois, avec les Kenshin, Inu Yasha, Fly, GTO et j'en passe :)
    (Heureusement je ruse en passant par Ebay où je suis arrivée à leur avoir des séries entières, ouf)
    J'en ai lu 3 ou 4 tomes pour la plupart, je n'arrive pas à aller plus loin :)

    RépondreSupprimer
  2. De longue série en cours ? Je ne les compte même plus ! Manga, comics, Franco-Belge, c'est chiant d'être touche-à-tout.

    Ton souhait de te demander des séries plus courtes se généralisent, je le vois bien dans les choix des nouveaux manga sortant en France. Les titres longs se font rare car les éditeurs ont peur d'un échec à moyen ou long terme, et les lecteurs hésitent à acheter ces mêmes séries (hormis celles qui ont des chances de bien marcher comme les gros shônens) par peur que l'éditeur ne l'arrête faute de succès. Un cercle vicieux en d'autres termes :/

    RépondreSupprimer
  3. @Wizzil : tiens, ils ont bons goûts tes enfants ^^
    @Gemini : effectivement selon comment on se place c'est chiant d'être trouche-à-tout ^^
    Après c'est certain qu'il ne faut pas que ce soit une barrière, mais disons que dans certains cas on sent clairement que la rallonge est commerciale...

    RépondreSupprimer
  4. Pour les comics ça peut différer puisqu'il existe différents formats. Par exemple j'essaie de compléter ma collection Max du Punisher, mais je fais l'impasse sur les 100%. Après c'est vrai que si l'on pouvait tout acheter, il faudrait en plus avoir le temps de tout lire!

    RépondreSupprimer
  5. C'est vrai que c'est un cauchemar ces titres longs surtout quand tu veux t'y lancer. Tu vois déjà l'argent que tu vas claquer. Mais en même temps, il y a tellement de bons titres qui s'étalent sur plusieurs tomes que pour rien au monde je voudrais que ça ne s'arrête. Je pense notamment à One Piece que j'adore!

    Ces séries à rallonge permettent vraiment de développer un monde très vaste et surtout de bien développer les personnages. On devient vite accroc.

    mais d'un autre coté ça traine des fois en longueur, ça peut manquer de renouvellement. Et puis surtout c'est peu pratique dans une bibliothèque et c'est cher.

    Donc les séries courtes ont de très bons avantages.

    En fait, outre l'aspect matériel pour nous lecteurs, une oeuvre longue doit être envisagée comme telle dès le départ. Le piège c'est que l'auteur développe pour développer parce que ça marche. Pour moi tout auteur doit très rapidement savoir quand et comment se terminera sa série pour éviter de se perdre en chemin comme les Bleach ou Naruto (pour citer des connus).

    Si un manga, par exemple, doit faire 30 tomes mais si c'est ce qu'avait prévu l'auteur, je dis ok.

    Mais bon dieu ce que c'est dur de se faire des collec dans ces cas de figure.

    RépondreSupprimer
  6. Je n'ai pas (encore) de séries à rallonge en ce qui concerne manga/BD/comics... Quoi que, j'ai les trois premiers tomes des chroniques de la Lune Noire, des Technopères ou encore les classiques Lanfeust etc.
    Mais je connais amplement le problème avec les romans!
    Du coup, je patiente un peu si une série me fait de l'oeil, juste le temps de me renseigner et voir si elle est en cours de route, le nombre d'ouvrages prévus etc.

    J'ai plus tendance à privilégier les séries abouties maintenant !

    RépondreSupprimer
  7. Pour moi, c'est un peu comme avec les séries TV: le problème se pose, comme le soulève Kameyoko, quand les différents tomes d'une série à rallonge sont de qualité très inégale.
    Sinon, c'est très agréable de retrouver un univers et des personnages sur le long terme.

    Ceci dit, j'aime aussi les séries courtes, qu'on peut relire plus facilement. Si je suis malade, je relis avec plaisir quelques vieilleries du genre l'intégrale de V pour Vendetta justement parce qu'elles sont courtes.

    RépondreSupprimer
  8. Dans les séries longues exceptés les comics que je placerai à part.
    J'ai les Détective Conan. Pour le restes, je me calme un peu. J'aime assez Bleach, Yakitate ... seulement mon porte feuille a du mal à suivre mes coups de coeur.
    J'essaie de lire les premiers tomes après je vois si ça me plait je me laisse séduire tout en attendant un peu pour en avoir plusieurs à lire d'un bloc.
    Niveau comics, je suis les crossovers sans forcément acheter le titre que je ne suis pas habituellement, avant oui maintenant non j'ai arrêté. Je le lis mais je le garde pas dans ma collection.
    Le problème qui se pose plus pour moi sont les versions collectors avec des bonus que tu n'auras pas ailleurs et la qualité des histoires qui s'avère parfois très inégale au long terme.

    RépondreSupprimer
  9. @Wade : Avoir le temps de tout lire... le rêve !

    @Kameyoko : oui il y a une grosse différence entre une série longue par défaut ou une série rallongée dans un but commerciale...J'aime aussi quand c'est construit et approfondi, là pas de problème, au contraire.

    @Céline C. : oui on retrouve ce problème dans les autres média, littérature, séries TV, films...

    @Sylvaine : effectivement, vive les recueils et intégrals !

    @3Moopydelfy : Outre le temps de tout lire c'est aussi l'aspect financier qui entre effectivement en compte. Il est quelque fois difficile de tout suivre... J'ai un peu la même méthode que toi, lire les premiers tomes pour voir si j'accroche et ensuite en cumuler quelques-uns pour les lires d'un bloc.

    RépondreSupprimer
  10. ça me fait penser, je voulais commencer Guin Saga... bah 125 tomes (et série non terminée car auteur décédé) bah finalement non...

    RépondreSupprimer
  11. Bonjour Ginie :)

    Je parcours ton blog depuis quelques jours et je voulais quand même me manifester et te féliciter ;) (malheureusement, je ne vois pas le design car j'ai désactivé tout CSS/images pour ne pas paraître "suspecte"...)

    Bref, je me reconnais pas mal dans le portrait que tu as dressé sur ta passion, sur ton besoin de lire des bandes dessinées, sur ta boulimie de découvertes et tout ça ;). Et en plus, je suis moi-même une fille et aime les comics. Dans le cas de Marvel, je suis une très grande amatrice de Daredevil.

    Pour répondre à ce post des séries longues, je ne les crains pas. Et tant pis si je dois amputer ma bibliothèque si je n'aime plus une série, l'important, je pense, c'est d'avoir apprécié ce qu'on a lu. Si les volumes que je possède m'ont donnée du "bonheur" alors peu importe que la série soit courte.

    De plus, j'adore les séries longues car on peut s'y replonger et retrouver de nouvelles choses. Dans un one-shot, très souvent, on finit par connaître l'oeuvre vraiment par coeur et au bout, on finit par revendre. De même pour les séries très courtes, c'est par expérience que je dis ça.

    Quant aux séries stoppées, je m'en fiche aussi. Même si je dois vivre la frustration de ne pas lire la suite, tant pis. Mais le plus important, c'est que j'ai pu apprécier chaque volume lu, que je les ai aimés, que ça m'a apporté quelque chose. Je préfère encore avoir "connu" cette série arrêtée plutôt que de ne jamais l'avoir commencée, parce qu'elle serait arrêtée. Bref, je vis ma passion, surtout celle des manga, comme ça. Je fais pléthore de titres qui n'ont pas de succès ou qui ont été arrêté mais je ne les échangerai pour rien au monde contre des titres plus sûrs. Le bonheur de lire Le cortège des cent démons, Princesse Kaguya, Hotel Africa, Dorohedoro, Onmyôji, Jojo's Bizarre Adventure ne seront pas remplacés par d'autres ;). Bref, malgré la frustration, de voir des titres stoppés ou ralentis (sigh Princesse Kaguya), je suis contente de les lire.

    Pour finir, je sais que le budget n'est pas extensible et tout et tout mais malgré tout, cette attitude de plus en plus prudente des lecteurs ne servent pas certaines séries ;). Et ça donne aussi un marché moins original. Je dis surtout ça pour les shôjo que je vois fleurir dnas toutes les boutiques manga: toujours des comédies romantiques lycéennes *sigh* alors que dans cette catégorie, les séries d'aventure à intrigue ne font pas recette et donc sont invisibles (7 SEEDS introuvable en Fnac souvent...).

    Quant aux uniformisations des bibliothèques, je crois que je m'en fiche. Le plus important pour moi est de lire et compléter certaines séries. Je suis sans pitié à ce niveau, je vais même acheter en anglais ou en allemand quand c'est nécessaire... J'ai donc plusieurs langues au sein d'une même série ^^; parfois. Quant aux comics, je pioche à droite à gauche, surtout chez Daredevil. Je peux avoir du TPB en anglais, des vieux numéros chez Semic, du Maxi-Livres (pour les Daredevil de Joe Quesada), etc...

    Enfin, question de passion toujours, je n'aime pas trop le fait d'acheter "par habitude". Quand je m'aperçois qu'une série me plaît moins, soit je garde ce que j'ai aimé, soit je la revends. Mais acheter par habitude, c'est pas mon style ;).

    Je dois avoir une vision assez "spéciale" de la chose en tout cas.

    Sur ce long message (désolée de monopoliser l'espace...), je te dis bonnes lectures et je reviendrai sûrement lire tes billets!!!!

    RépondreSupprimer
  12. @a-yin : hé bien ! le moins qu'on puisse dire c'est que ça c'est du commentaire constructif ;o)

    Merci pour ton avis, quel que soit la place qu'il peut prendre, le but de ce blog est le partage et cela me fait donc très plaisir que les lecteurs s'expriment.

    Ta vision est plutôt intéressante, il y a certains points où je te rejoins.

    Merci pour les compliments, à bientôt et n'hésites surtout pas commenter quel que soit le sujet ;o)

    RépondreSupprimer
  13. Bonjour,
    Ayant découvert ce blog il y a peu et cet article étant intéressant, je voulais moi aussi vous donner mon avis.
    j'ai découvert les mangas avec dragon ball Z puis j'ai continué cette passion avec de nombreux shonen. J'aime bien ces séries car elles permettent de développer les personnages et leurs univers. Cependant, en grandissant j'ai compris que certaines de ces séries étaient victimes de leur succès et s'embourbaient dans des suites commerciales, ce qui me faisait hésiter à continuer sachant que la qualité n'était plus au rendez-vous.
    Puis il y a quelques mois, je me suis lancé dans le one-shot, notamment avec Asano et ce fut une révélation. En un ou deux volumes, certains auteurs racontent des histoires passionnantes.
    Bref, aujourd'hui je préfère me renseigner sur les longues séries avant d'acheter mais pour le moment, je dois dire que le one-shot m'attire donc si vous avez des titres à me proposer, je suis à votre écoute. Merci
    Bonne continuation

    RépondreSupprimer
  14. Salut Noodlees et merci pour ton commentaire.

    Pour ce qui est des mangas en séries courtes ou one shot, il y en a déjà pas mal dont je parle sur ce blog dont les œuvres de Asano que tu connais mais également les Taniguchi, Je ne suis pas mort de Hiroshi Motomiya, Planètes de Makoto Yukimura, les titres de Tetsuya Tsutsui...

    Tu peux également retrouver les chroniques qui concernent les one shot en faisant une recherche ou en cliquant sur ce lien

    A bientôt ! :o)

    RépondreSupprimer
  15. Petite mise-à-jour.
    Concernant les manga, les séries courtes ne sont pas forcément de bonnes choses. Souvent, leur courte durée peut provenir d'un manque de succès, et d'un éditeur qui oblige le mangaka à y mettre un terme. C'est particulièrement vrai pour les shônen. Il ne s'agit pas d'une généralité, mais cela existe. Combien de séries courtes ai-je pu voir en librairie, publiées uniquement car écrites par un mangaka en vogue, mais dont le faible nombre de tomes s'explique par un manque cruel de qualité ? Certains de ces titres ne sont même pas complets ; terminés, mais sans la moindre ébauche de fin. Il faut faire attention à ce que nous souhaitons.

    RépondreSupprimer

COUP DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES